Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 19-04-2009 21:20:57

Cleden
Modérateurs
Inscription : 17-01-2006
Messages : 844

Origine du nom Trouguennour

Petite digression faisant suite au message de Nono dans la discussion suivante: http://forum.cap-sizun.com/sujet-419-re … t-cap.html

Nono a écrit :

Bonjour

habitant dans un village très encaissé dans une vallée marécageuse exiguedu Cap Sizun :
Trouguennour ( Toul = trou , Guen  = coin , hour = marais )

j' étais déjà équipé d'une parabole satellite calée sur le satellite Télécom 2B afin de recevoir les émissions TV Francaises génériques gratuites

Suite à une panne  de tête de réception et à une corrosion de la parabole , je viens de m' équiper d'une parabole et d'un démodulateur de type TNTSAT calée sur le satellite ASTRA ( 19,2° Est )

Equipement : parabole Videosat HD de 70cm , Récepteur TNTSAT OPTEX ORS9950   

La réception est excellente , je recois les 19 chaines TNTSAT francaises  ( y compris FR3 Bretagne et France Ô : outre mer ) + une quinzaine d' autres chaines analogiques en francais , sans compter la multitude  de chaines étangères également en analogique

Cordialement

Nono


*http://www.cap-sizun.com
*http://www.cleden-cap-sizun.com

Hors ligne

#2 19-04-2009 21:23:45

Denez
Membre
Lieu : Plogoff / Plougoñ
Inscription : 14-09-2008
Messages : 113

Re : Origine du nom Trouguennour

Bonsoir,

Je suis sans doute un peu hors sujet mais la réponse de Nono m'a intéressée, non pas par rapport à la TNT, (je n'ai jamais eu de télé et je ne m'en porte pas plus mal), mais par rapport à l'origine du nom du village de Trougennour. Si le mot "genn" correspond bien à "coin", il me semble que c'est plutôt dans le sens de l'outil en coin qui servait entre autres à fendre le bois. J'ai cherché sur internet et trouvé la proposition suivante ( sur le site de l'office de la langue bretonne). Voyez au bas de ce message. Ceci étant, ça ne change rien au fait que Trougennour est plutôt dans une dépression un peu marécageuse, et que ça n'a pas du être facile de recevoir la télé là-bas !

A bientôt

Denis

Noz vat d'an holl,

War ar seblant on un tammig e maez eus ar sujed, met kavet am eus dedennus respont Nono, non pas e-keñver an TNT (mose n'em eus bet skinwel ebet ha mont a ra mat memes-tra) met e-keñver orin anv ar gerig Trougennour. Ma eo "genn" un anv a dalv evit "coin" e galleg, eo kentoc'h evit an oustilh da faoutañ koad. Klasket am eus war ar rouedad internet ha kavet am eus ar c'hinnig-mañ (war lec'hienn ofis ar brezhoneg). sellit en traon ar postel-mañ. Cheñch a ra un dra bennak war ar fed emañ Trougennour en un draonienn lagennek, ne lavaran ket, ha sur eo, n'eo ket bet aez da gaout an tele da skignañ betek aze !

Ken ar c'hentañ

Denez

Trougennour

Commune :
Cléden-Cap-Sizun
Catégorie :
Village
Formes anciennes

1540 : Troguennour
1540 : Troguennour
1547 : Troguennor
1547 : Troguennour
1600 : Trouguenour
1610 : Troguenour
1652 : Trogennour
1678 : Trouguennour
1790 : Troguennour
1815 : Trouguennour
1836 : Trougennour

Autres informations sur le toponyme


Nom de village qui comporte l'ancien Tnou qui a évolué ici en Trou-. Ce terme, qui a donnéplusieurs avatars, dont Traoñ, désigne une "zone encaissée", une "partie basse", ce que tend à confirmer la topographie du lieu. Le deuxième composant est d'après A. Deshayes, le nom d'homme Gwennour, qu'il pense provenir d'un ancien *Uuinuur, de Uuin, "blanc" ; "sacré, pur" et Uur/Gour, "homme". Pourtant, les formes orales tenderaient davantage vers un terme commençant par K. et non Gw-.


Da bep labous e gan, da bep pobl he yezh.

Hors ligne

#3 20-04-2009 06:16:22

nono
Membre
Lieu : Cléden Cap Sizun
Inscription : 16-02-2006
Messages : 392
Site Web

Re : Origine du nom Trouguennour

Bonjour Denez

merci pour ta réponse éclairée à ma tentative de traduction du nom du village de Trouguennour

J' avais repris la traduction faite par  Daniel Bernard dans sa Monographie

Où as tu trouvé les différentes écriture de Trouguennour au fil des siècles !!

j' ai beaucoup entendu parlé des ouvrages de Deshayes , il faut que je me le procure , c'est impardonnable pour un généalogiste de ne pas posséder de document

c'est toujours un plaisir de te lire en Breton , mais j' avoue ne pas connaitre l' écriture du breton , je connais uniquement le parlé de nos parents et grands parents
mais en m'y prenant à plusieures fois j' arrive à te lire

Passes faire un saut à la maison avec ta clé USB je te montrerai les vieux documents , écrits et cartes que j' ai téléchargé sur Gallica 


Cordialement Nono

Hors ligne

#4 20-04-2009 21:57:12

Denez
Membre
Lieu : Plogoff / Plougoñ
Inscription : 14-09-2008
Messages : 113

Re : Origine du nom Trouguennour

Bonsoir Nono,

Merci pour ton message et ton invitation, c'est vrai que l'on se croise et que l'on ne sait plus prendre le temps ! ... A la prochaine occasion, je passerai te voir, mais le roz Veaj vad n'est pas loin non plus !

Par rapport au breton, c'est une langue que j'adore et que j'ai apprise par la famille, non pas qu'ils me l'ont apprise, ça ne se faisait pas, mais j'aimais bien les entendre parler et à force d'écouter, une partie est restée. Après j'ai voulu en savoir un peu plus car ça me frustrait de ne pas savoir lire et écrire, alors je suis allé au cours du soir et j'ai continué à apprendre et à me passionner.  Quand tu 'as appris comme tu as pu l'apprendre, tu ne peux imaginer combien c'est relativement facile de passer à l'écrit ou à la lecture. Quand c'est fait çe qui te donne accès à toute une littérature peu connue de la majorité des Bretons mais o combien belle, je pense en particulier aux nouvelles de Jakez  Riou "geotenn ar werc'hez" et combien d'autres...

Pour en revenir à ta question, j'ai trouvé les info sur Trougennour sur le site de l'office de la langue bretonne.
http://www.ofis-bzh.org/bzh/ressources_ … n=&rummad=

A la prochaine, bien amicalement,

Denis

Nozvat dit Nono;
Trugarez evit da bostel hag evit da bedadenn, gwir eo e tremener hebiou en eil e gile ha n'ouzomp ket mui kavout amzer ! ... ar c'hentañ tro, dont a rin da wel ac'hanout, met n'eo ket pell ar roz ar veaj vad ivez !

E keñver ar brezhoneg, ur yezh a zo tomm ouzh ma c'halon eo, desket ganin gant ma zud, non pas e faote dezho deskiñ anezhi din, ne vezed ket graet traoù mod-se er mare-se, met plijout a raen din sellaou anezho o prechañ, ha dre forzh, chomet eo ul lodennig e ma fenn. Goude-se am eus bet ezhomm da c'houzout muioc'h ken nerc'het e oan pas bezañ klapat na da skrivañ na da lenn, setu heuliet am eus kentelioù noz ha kendalc'het am eus da zeskiñ ha da vezañ gwall blijet. Pa eo bet desket ar brezhoneg e-giz teus desket anezhi, souezhus eo da wel pegen aez eo da grog e-barzh ha da zeskiñ skrivañ ha lenn. Pa eo graet, moaien zo dit da lenn traoù plijus spontus e keñver al lennegezh dianavezet eus ar lodenn vrasañ ar Vretoned, met pegen brav koulskoude, soñj a ran e danavelloù Jakez Rioù anavezet "geotenn ar Werc'hez" hag e-barzh pet all c'hoazh....

O tont en-dro war da c'houlenn, kavet am eus an titouroù diwar-benn Trouguennour war lec'hienn Ofis ar brezhoneg.
http://www.ofis-bzh.org/bzh/ressources_ … n=&rummad=

Ken ar c'hentañ,
a galon

Denez


Da bep labous e gan, da bep pobl he yezh.

Hors ligne

Pied de page des forums